CHIROPRATICIEN À QUÉBEC

  QUESTIONS ET RÉPONSES

Réception à Québec : 418-647-3976

 Nom de membre:
 Mot de passe:

 Accueil  Section Q&R Liste  

Chiropratique - ...


Chiro Québec
 Forum barré  Sujet archivé  

Je m'inscris

+ de 6000 réponses à 2000 sujets:

Chiro Québec

Sujet de la question :

  Chiropratique - Risque - Contre-indicati ...

Sujet de la question :

 Chiropratique - Risque - ...

Publié: 10/06/2008 à  20:18:45
Visiteur : LeDocteur - Canada


Le risque


Toute décision ou activité, incluant l'inaction, comporte ce qui est communément appelé un risque. Ce dernier fait suite à la compréhension incomplète d'une situation et représente une probabilité dont les effets seraient indésirables. Le risque zéro n'existant pratiquement pas, un bénéfice ne peut s'acquérir sans risque.

Dans le domaine de la santé, le législateur oblige les professionnels à informer les patients des risques que comportent leurs interventions. Toute intervention dont l'approche ou la méthode vise à produire un bris de l'intégrité physiologique, par exemple une incision, un médicament, une infiltration ou l'électrothérapie (stimulateur, ultrasons, laser, etc.), engendre, de par sa nature, des risques, incluant des effets secondaires qui n'existeraient pas sans l'application de ces méthodes. Dans cette perspective, le consentement est tout à fait justifié d'autant plus que le risque est élevé.

L'intervention chiropratique se distingue par le fait qu'aucun bris de l'intégrité n'est recherché. D'ailleurs, c'est le maintien de l'intégralité du patient qui est au cœur de l'approche et de la méthode chiropratique.

Cela dit, certaines conditions préexistantes, comme certains cancers osseux ou métastatiques ou l'athérosclérose des artères vertébrales, causent des dommages pouvant être exacerbés par des mouvements rapides, incluant les ajustements vertébraux. L'accident vasculaire cérébral (AVC) est l'incident le plus sérieux.

Selon les statistiques médicales1, le risque d'une complication suite à une manipulation vertébrale se situe autour de 1 incident par 5.85 millions. À noter que ces chiffres incluent les manipulations effectuées par de nombreux intervenants qui se prétendent qualifiés à imiter la méthode chiropratique. Par comparaison, l'usage des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex. Aspirine, Ibuprofène, Aleve, Celebrex) cause à lui seul plus de 1,000 complications sérieuses et entre 100 et 200 décès par million de cas traités. La méthode chiropratique présente un rapport bénéfice / risque supérieur.

1- Canadian Medical Association Journal, Vol 165, No 7, 905-906, 2001.


Au plaisir,

 

 Selon moi, cette réponse est:

Cherchez dans plus de 6000 réponses à 2000 sujets:

 Forum barré  Sujet archivé  

Je m'inscris

+ de 6000 réponses à 2000 sujets:



À propos de l'auteur: Dr Richard Morency, chiropraticien à Québec

Dr Richard Morency, chiropraticien est gradué du Canadian Memorial Chiropractic College de Toronto (doctorat de premier cycle). Depuis, il exerce en pratique privée à la Clinique chiropratique Votre Chiro à Québec. Ce document reflète l'opinion de l'auteur, basée sur plus de 30 années d'expérience clinique.





Centre Chiropratique Votre Chiro à Québec
580 Grande Allée E, Ville de Québec Tel. 418-647-3976


Publié par: Dr Richard Morency, chiropraticien à Québec | Google +

© 1999-2017 Chiropraticien - ville de QuébecChiropraticien (Chiro) ville de Québec - Mise à jour à Québec: 2 janvier 2017 |ChiroDos.com | | Notice légale | Plan de site