CHIROPRATICIEN À QUÉBEC

  QUESTIONS ET RÉPONSES

Réception à Québec : 418-647-3976

La sténose

Par Dr Richard Morency, chiropraticien

Une sténose (retrécissement) est une condition causée par la réduction du calibre du canal rachidien (spinal). Ce canal est formé, le long de la colonne, par la juxtaposition des vertèbres. Il renferme la moelle épinière et l'émergence des racines nerveuses. Son pourtour est délimité par le corps vertébral, le disque et l'arche postérieure. L'expansion de ces différentes composantes (fig. 1) peut individuellement ou collectivement contribuer au rétrécissement du canal. Le principal mécanisme en cause est la dégénérescence articulaire. En effet, les expansions (ex. ostéophytes) associées aux dysfonctions vertébrales (ex. spondylarthrose, discarthrose) constituent un facteur majeur de la réduction graduelle du canal rachidien (central) et/ou des ouvertures latérales (récessus latéral ou foramen).

Sténose

Figure 1 La sténose spinale. Cinq éléments, parmi les plus fréquents, pouvant participer au rétrécissement du canal spinal. Vertèbre vue de haut.

La sténose se développe principalement dans la cinquième ou la sixième décennie et affecte les deux sexes également. Elle survient, le plus souvent, dans les régions cervicale, cervico-dorsale ou lombaire. Les symptômes proviennent de l'irritation ou de la compression de tissus nerveux (sac dural, racines nerveuses) à l'intérieur du canal spinal ou du canal foraminal (trou de conjugaison).

Par exemple la sténose lombaire se traduit souvent par des douleurs lombaires et sciatalgiques (70%) ou uniquement sciatalgiques (25%) (ex. fessier, cuisse ou jambe). Ces douleurs sont généralement exacerbées par la position debout, aggravées à la marche (boitement, claudication) et typiquement calmées en position fléchie (ex. assise). D'autre part, la sténose cervicale, en plus des symptômes locaux, pourra affecter l'épaule, les bras et/ou les jambes.

La composante osseuse de l'expansion ou la présence d'un canal spinal étroit congénital, est considérée irréversible. Cependant, la congestion, l'œdème et/ou l'hypertrophie qui accompagnent généralement ces réactions dégénératives, agissent souvent comme facteurs déterminants dans l'apparition ou dans l'intensification des symptômes. Le contrôle du processus dégénératif devient essentiel au soulagement du patient et, lorsqu'indiqué, nécessite un suivi en médecine manuelle (ex. un Dr en chiropratique) alors que le traitement chirurgical est réservé aux cas extrêmes, suivant l'échec du traitement non-chirurgical.

 

 




Centre Chiropratique Votre Chiro à Québec
580 Grande Allée E, Ville de Québec Tel. 418-647-3976


Publié par: Dr Richard Morency, chiropraticien à Québec | Google +

© 1999-2017 Chiropraticien - ville de Québec Chiropraticien (Chiro) ville de Québec - Mise à jour à Québec: 2 janvier 2017 | ChiroDos.com | | Notice légale | Plan de site