CHIROPRATICIEN À QUÉBEC

  QUESTIONS ET RÉPONSES

Réception à Québec : 418-647-3976


 Nom de membre:
 Mot de passe:

 Accueil  Section Q&R Liste  

Arthrose ...


Chiro Québec

de 6000 réponses à 2000 sujets:

Chiro Québec

Sujet de la question :

  Arthrose ...

Sujet de la question :

 Arthrose...

Visiteur : steve01 - Canada


Bonjour docteur, je n'ai que 32 ans et y a quelques mois on m'a donné un diagnostique d'arthose dans le bas du dos. Je prend des anti inflammatoires mais les douleurs reviennent toujours. Mon medecin me dit qu'il n'y a rien à faire. Est-ce normal à mon âge??



Sujet: Arthrose...

Dr Richard Morency  
chiropraticien - 5159 réponses



Arthrose et vieillissement ne sont pas synonymes. Pour le comprendre, l'arthrose (ostéoathrite) devrait plutôt être vue comme une réaction et non comme une maladie.

On fait souvent référence à l'usure normale des articulations pour définir ou justifier l'apparition de l'arthrose alors qu'il s'agit d'une réaction de consolidation.

L'arthrose s'observe à tout âge. S'il est vrai qu'elle est beaucoup plus fréquente dans la population vieillissante, ce n'est pas l'âge de la personne qui détermine son étendu ou sa sévérité mais plutôt la durée du problème. Par exemple, peu importe l'âge d'un individu, si celui-ci arrête de se brosser les dents, ce n'est qu'une question de temps avant que la dentition en souffre.

Une articulation est recouverte de cartilage pour contrer la friction causée par les mouvements. Ce cartilage est constitué d'un matrice et de cellules vivantes (chondrocytes) dont l'intégrité et la nutrition sont dépendantes du jeux de pression associé aux mouvements de cette articulation. Ainsi se maintien un équilibre entre l'usure normale et la régénérescence.

Plusieurs facteurs peuvent rompre cet équilibre, par exemple, un stress mécanique répétitif ou inhabituelle, un traumatisme ou des microtraumatismes répétés, une distribution inégale de la charge (ex. mauvaise posture) ou un stress psychique par son action sur la tonicité musculaire et/ou sur la vascularité. D'autres facteurs contribuant tels des prédispositions, par exemple, génétiques ou métaboliques sont signalés malgré que les blessures sont considérées comme la principale disposition.

Lorsque l'équilibre est rompu, on retrouve une situation où l'usure excède la capacité de régénérescence de l'articulation. À défaut de laisser l'articulation se déstabiliser et/ou se détruire, l'organisme doit réagir en mode survie. La première réaction observable est une perte d'amplitude de la mobilité de l'articulation lésée. Cette réaction est déclenchée par le système nerveux en augmentant, par exemple, la tonicité des muscles. Ainsi se développe une raideur ou une ankylose. Les cellules de l'articulation produiront alors une enzyme pour dissoudre le cartilage (amincissement/pincement) alors que les cellules osseuses en périphérie s'activeront pour prendre de l'expansion (ostéophytes) et stabiliser davantage l'articulation lésée. L'ensemble de ces réactions complexes de consolidation se nomme l'arthrose.




Fig.1 Arthrose de la colonne.
Vue de côté.



L'arthrose est la réaction aux dommages et non le dommage en soi. Un enfant pourrait se fracturer la cheville et un désalignement subséquent pourrait provoquer de l'arthrose. Les premiers signes d'arthrose apparaissent souvent dès l'enfance. D'ailleurs, près de 25% des jeunes de moins de 14 ans ont déjà souffert d'une première crise de mal de dos. Ici, la situation se complique du fait que les vertèbres possèdent en plus des deux articulations postérieures (facettes) une troisième articulations: le disque intervertébrale. Ainsi, une lésion à une de ses articulations se répercutera sur les deux autres. À noter qu'une dégénérescence lente peut progresser indéfiniment sans nécessairement causer de douleur. C'est souvent un stress supplémentaire ou un simple geste qui activera une crise aigue, l'intensité ou la persistance de la douleur semblant disproportionnée.

L'objectif thérapeutique peut se limiter à contrer la douleur (ex. analgésique). Ceci dit, la dégénérescence poursuivra sont cours. L'intervention en médecine manuelle vise à contrôler le processus dégénératif en réhabilitant la mobilité articulaire. Il ne s'agit donc pas d'une alternative mais bel et bien d'une démarche distincte.

Voir également:
  https://votrechiro.com/dysfonction-vertebrale.asp
 https://votrechiro.com/rehabilitation.asp



Bon courage,

Chiropraticien
Québec  -  Canada


Sujet: Arthrose...
steve01 - Canada
Visiteur - 3 questions



Je pensais que ca usait comme autre chose. Est ce qu'il est trop tard pour moi?



Sujet: Arthrose...

Dr Richard Morency  
chiropraticien - 5159 réponses



On parle d'une mécanique vivante (biomécanique). Le fait de rétablir un équilibre favorisant la régénérescence des tissus, permet de contrôler le processus dégénératif et les symptômes qui en résultent. Ceci dit, certains dommages sont irréversibles. Par exemple, une cicatrice ne remplit pas toutes les fonctions du tissu d'origine. Une cicatrice sur la peau ne transpire pas, ne bronze pas. Par contre, une cicatrice peut se reconstituer indéfiniment (remodelage) et participer au maintien de l'intégrité du tissu.

Ainsi, la notion de guérison implique l'atteinte du retour fonctionnel maximal et peut inclure des séquelles. Le contrôle de la douleur (sans analgésique) n'est pas nécessairement synonyme de guérison, il indique souvent la proximité d'un équilibre entre la dégénérescence et la régénérescence. En favorisant ce dernier, la résistance va en augmentant. La structure et la fonction sont interdépendants et leur intégrité est déterminante pour la santé du tissu.

En conclusion, tant que nous sommes vivants, l'organisme tend vers la guérison. Ceci dit, si une condition favorise la dégénérescence, les déficits iront en augmentant alors qu'un équilibre favorisant la régénérescence favorisera le retour fonctionnel. D'où la différence entre traiter la douleur et traiter la blessure.

Voir aussi la fiche suivante:
 https://votrechiro.com/arthrose.asp



Bon courage,

Chiropraticien
Québec  -  Canada


Sujet: Arthrose...
steve01 - Canada
Visiteur - 3 questions



C'est la première fois qu'on m'explique ca comme du monde. Je sai quoi faire. Merci infiniment docteur Morency.

Steve


 

 Selon moi, cette réponse est:

Cherche dans plus de 6000 réponses à 2000 sujets:

de 6000 réponses à 2000 sujets:



À propos de l'auteur: Dr Richard Morency, chiropraticien à Québec

Dr Richard Morency, chiropraticien est gradué du Canadian Memorial Chiropractic College de Toronto (doctorat de premier cycle). Depuis, il exerce en pratique privée à la Clinique chiropratique Votre Chiro à Québec. Ce document reflète l'opinion de l'auteur, basée sur plus de 30 années d'expérience clinique.





Centre Chiropratique Votre Chiro à Québec
580 Grande Allée E, Ville de Québec Tel. 418-647-3976


Publié par: Dr Richard Morency, chiropraticien à Québec | Google +

© 1999-2017 Chiropraticien - ville de QuébecChiropraticien (Chiro) ville de Québec - Mise à jour à Québec: 2 janvier 2017 |ChiroDos.com | | Notice légale | Plan de site